diagnostic amiante

Quels sont les biens immobiliers concernés par le diagnostic amiante ?

Dans le secteur du bâtiment, le diagnostic immobilier est une démarche qui implique l’intervention d’un professionnel pour évaluer un logement. Il s’agit en réalité d’un contrôle du local. Il en existe plusieurs à réaliser sur un bien immobilier. Parmi ceux-ci, on distingue le diagnostic amiante. Il consiste à vérifier la présence de l’amiante dans une résidence. Puisque ces opérations sont importantes, il est nécessaire de s’informer sur les biens immobiliers qui sont concernés par ce type de contrôle.

Diagnostic amiante : logements concernés

Le diagnostic amiante est généralement destiné aux biens ayant un permis de construire délivré avant juillet 1997. Quel que soit le type du bâtiment ou son usage (habitation, commerce, logements individuels, immeuble collectif, parties privatives ou communes), il est concerné par cette évaluation. 

En outre, il faut ajouter que depuis le 1er avril 2013, le périmètre de cette opération a été étendu. En effet, il s’étend désormais aux matériaux extérieurs tels que les bardages, les toitures, les façades et les conduits en toiture. Alors si votre bien se trouve dans cette catégorie, il est important de se renseigner sur le coût d’un diagnostic amiante.

Les raisons de réaliser un contrôle amiante

L’exposition à l’amiante peut engendrer des risques sanitaires pouvant s’avérer très graves. Actuellement, nombreuses sont les habitations dans lesquelles on note la présence de cet élément. En effet, pendant plusieurs années, les constructeurs de bâtiments se servaient de l’amiante parce qu’il présente plusieurs caractéristiques. Il a une forte résistance au feu, une bonne élasticité, un prix relativement moins élevé. De même, elle a une conductivité thermique et électrique très faible. 

Cependant, elle représente aujourd’hui un problème de santé publique. Son usage fut proscrit en 1997, puisque les personnes se trouvant dans l’habitation pouvaient l’inhaler. Ainsi, désormais, les diagnostics amiantés sont réalisés dans tous les logements qui ont été construits avant cette date. Cela permettrait de réduire les risques. Le but de ces contrôles est de déterminer l’absence ou la présence d’amiante dans le bâtiment.

diagnostic amiante

Le moment idéal pour effectuer cette évaluation

Sur la base des informations précédentes, on peut déduire que ce type contrôle est désormais une obligation. Ce dernier incombe généralement au propriétaire-vendeur ou au propriétaire qui souhaite effectuer des travaux. Cette opération est également importante lorsque vous envisagez de démolir le bien immobilier.

Avant la vente d’un bien

Le propriétaire qui souhaite vendre doit nécessairement effectuer ce contrôle en amont de la vente. En effet, les résultats de contrôle seront intégrés au dossier de diagnostic technique immobilier. L’acheteur doit en tenir avant d’apposer sa signature sur la promesse de vente. 

La mise en location d’un bien

Cette opération est également nécessaire lorsque vous réalisez un investissement locatif. Cela vous permettra de faire une identification des matériaux qui contiennent potentiellement de l’amiante. Ainsi, cela assure la protection de votre futur locataire et lui permet de vivre dans un bâtiment sain.

Avant travaux 

Dans ce cas, le but est d’assurer la protection de l’environnement et des ouvriers. Pour réaliser ce diagnostic avant travaux, les moyens mis en œuvre sont généralement plus poussés afin de détecter toutes les traces d’amiante qui échapperait à un simple diagnostic. Par ailleurs, il est également possible d’effectuer des sondages destructifs. 

Combien peut coûter un diagnostic amiante ? 

Le diagnostic amiante est une opération généralement réalisée par des professionnels certifiés souvent appelés « diagnostiqueurs ». Le prix du diagnostic amiante oscille en fonction des critères spécifiques. Parmi ces derniers figure la superficie de l’espace à diagnostiquer. Il est possible que l’effectif des pièces influence les tarifs de l’opération. En réalité, l’opération peut prendre beaucoup de temps lorsque le bâtiment est plus grand. 

Par ailleurs, les résidences individuelles sont susceptibles d’avoir un prix de diagnostic plus onéreux que celui d’un appartement. Les prix oscillent entre 80 et 115 euros en moyenne lorsqu’il s’agit d’un appartement. Par contre, il faut payer entre 105 et 150 euros pour une maison. Cependant, il faut préciser que la superficie ne représente pas le seul critère qui influence le prix de cette opération. En effet, il existe d’autres facteurs comme les tarifs appliqués par chaque professionnel, la facilité d’accès au logement, les frais de déplacement, etc., qui entrent aussi en compte. Logiquement, le prix de l’opération peut être élevé lorsque le bâtiment demande une grande manœuvre.

Comment s’effectue un diagnostic amiante ? 

Le diagnostic amiante se réalise en suivant certaines étapes. D’abord, notez qu’il s’agit d’une intervention réalisée par des professionnels qualifiés. Pour commencer, ceux-ci vont sur les lieux afin de faire un repérage dans le bâtiment. Ils réalisent également une analyse des matériaux susceptibles de contenir l’amiante. Il s’agit entre autres des conduits ; des parois intérieures ; des plafonds ; des canalisations ; des gaines ; des planchers et des flocages.

Cette étape est appelée le diagnostic. À la fin de celle-ci, le diagnostiqueur doit faire un classement des matériaux selon leur état de conservation. De même, il a la possibilité de faire des prélèvements dans l’air ainsi que sur les matériaux afin de réaliser les analyses dans un laboratoire spécifique. 

Le plan de retrait 

Après cette étape, il faudra dresser le plan de retrait. Il s’agit d’un document très important qui se constitue au moins un mois avant le démarrage des travaux de désamiantage. Généralement, il est soumis aux autorités compétentes avant la démolition ou la rénovation de la construction. En réalité, le plan de retrait renferme des informations en rapport avec le plan de désamiantage. 

diagnostic amiante

La réalisation des travaux

Après avoir établi le plan de retrait, il est maintenant possible de démarrer les travaux de désamiantage. Ces derniers se déroulent en de nombreuses phases :

  • la mise en sécurité ;
  • désamiantage ;
  • libération des lieux ;
  • analyses et traitement des déchets.

Ceux qui s’occupent du désamiantage utilisent habituellement des détecteurs d’amiante. De même, ils font aussi un contrôle à l’externe du logement afin de s’assurer d’une absence totale dans la résidence. 

Le bilan du diagnostic amiante 

Dès lors que le diagnostic visuel est achevé, le professionnel doit remettre un rapport avec préconisation de travaux à la personne commanditaire ou au propriétaire. Dans le cas où il aurait détecté de l’amiante au cours de l’analyse, un nouveau contrôle devrait être effectué tous les trois ans. 

En revanche, si l’analyse visuelle prouve une absence totale d’amiante, l’analyse aurait une durée de validité illimitée, car cet élément n’est plus autorisé actuellement. Par ailleurs, après la réalisation des travaux de désamiantage au sein d’un bâtiment, le document devient valide sur une durée illimitée.